Interview parue dans la Revue Française d’Œnologie, janvier-février, 2020.

Interview parue dans la Revue Française d’Œnologie, janvier-février, 2020.

Bonjour! 1 avril 2020

La revue a consacré cinq pages d’interview à Joël Rochard sur le thème de l’évolution du climat et viticulture durable.

Il faut absolument limiter l’impact sur les gaz à effet de serre et plus globalement mettre en œuvre le développement durable, à chaque fois que c’est possible, au sein de la filière viticole.

Interview Joël Rochard, paroles d’œnologue, Revue Française d’Œnologie, No 297 janvier-février, 2020.
 Publication : optimisation thermique de bâtiments vinicoles et exemples de réalisations

Publication : optimisation thermique de bâtiments vinicoles et exemples de réalisations

Bonjour! 1 avril 2020

L’homme a vu sa consommation énergétique augmenter avec une croissance exponentielle depuis la période primitive. De quelques milliers de calories (besoin alimentaire), la consommation quotidienne individuelle atteint actuellement plus de 250 000 kilocalories dans la civilisation technologique moderne (consommation domestique, industrielle et agricole, transport).La viticulture comme l’agriculture a développé la mécanisation de-puis le milieu du XXème siècle. Mais au-delà de la consommation énergétique directe (tracteurs, machines à vendanger les produits viticoles intermédiaires (engrais, produits de protection des plantes) génèrent un accroissement énergétique.

Concernant l’œnologie, les vignerons connaissaient souvent par empirisme l’importance des aspects thermiques au cours de l’éla-boration d’un vin. Tous les moyens qui permettaient de bénéfi cier de la fraîcheur ou de la chaleur naturelle étaient utilisés (caves souterraines, ouverture des celliers pendant l’hiver, soupirail orienté en fonction de l’exposition ou des vents dominants). Par ailleurs, le froid hivernal était privilégié pour assurer la stabilisation tartrique des vins.

 Publication : écoconception des caves

Publication : écoconception des caves

Bonjour! 1 avril 2020

Le traitement aérobie des effluents vinicoles est majoritairement utilisé dans les caves. Au-delà des impératifs de performance d’épuration, avec les orientations de développement durable,le traitement doit intégrer plusieurs orientations : faible consommation d’énergie, limitation des boues, valorisation paysagère et de la biodiversité, limitation des nuisances olfactives et sonores, et éventuellement la réutilisation des effluents traités pour l’irrigation. Les dispositifs classiques de phyto-épuration sur lit de sable, qui permettent de traiter des effluents avec une DCO généralement inférieure à 2 g/l, imposent le plus souvent un bassin de stockage aéré conséquent, consommateur d’énergie, source éventuelle de nuisance olfactive, visuelle et sonore. Le procédé Zeofito®, qui équipe maintenant une centaine de caves dans différentes régions italiennes, accentue grâce au support de zéolithe, les mécanismes d’adsorption et de biodégradation. Ainsi, il est possible de réaliser un traitement direct ou éventuellement avec un petit bassin de stockage d’égalisation/aération, correspondant à quelques jours de rejet. La réutilisation del’eau pour le dispositif de refroidissement de la cave ou l’irrigation des vignes. Parallèlement au principe et aux performances, l’objectif de la communication est de présenter des installations représentatives de la diversité des caves.

 Publication : bases de l’éco-œnotourisme, du paysage à la conception des caves

Publication : bases de l’éco-œnotourisme, du paysage à la conception des caves

Bonjour! 1 avril 2020

L’œnotourisme prend une part grandissante dans la valorisation des territoires viticoles. Ainsi émerge le concept «d’Eco-Oenotourisme» qui associe notamment, en liaison avec le développement durable, les paysages, la biodiversité, ainsi que l’éco-conception des caves. La protection de la biodiversité locale s’intègre également dans une démarche d’Eco-Oenotourisme et participe souvent à la valorisation du paysage local.(www.biodivine.eu).

Il faut éviter que le paysage soit considéré comme un simple sous-produit des pratiques viticoles et territoriales(www.agriculture-et-paysage.fr)., ce qui justifie à l’image de la Charte Internationale «de Fontevraud» (www.chartedefontevraud.org) de développer localement une«gouvernance patrimoniale». Au delà de ces aspects fonctionnels, la notion d’Eco-Oenotourisme est associée à la prise en compte du développement durable dans la conception des caves (www.ecowinery.eu)

 Congrès Winery 2019

Congrès Winery 2019

Bonjour! 28 juin 2019

Je serais présent au congrès Winery 2019 en Belgique du 3 au 5 juillet 2019.

Plus d’infos sur : http://www.winery2019.com/

 « Climate Change Leadership » à Porto du 5 au 7 mars 2019

« Climate Change Leadership » à Porto du 5 au 7 mars 2019

Bonjour! 4 mars 2019

Joël Rochard co-animera l’une des conférences autour des nouveaux enjeux pour l’industrie du vin.

Plus d’informations sur climatechange-porto.com



Essai

Bonjour! 4 mars 2019

Solutions For The Wine Industry Conference

Wine is one of the only branded agricultural activities that exists in the world. The industry strongly supports and sustains rural communities and landscapes. It is vulnerable to Climate Change.

Most conferences on the subject tell you the problem and don’t suggest practical steps of what to do. At the Climate Change Leadership – Solutions for the Wine Industry Porto we aim to provide practical and proven solutions, both short and long term, to help the wine industry in mitigating the impacts of a changing climate, adapting and helping to solve our shared problems.

This summit will enable all elements of the wine industry to work in concert in developing a safe and sustainable future by reducing carbon emissions. In working together to accomplish this in Porto, we seek to unite the industry by demonstrating our global leadership.

An outcome of the conference will be The Porto Protocol by which all conference participants will commit to promote the solutions provided amongst winery owners, scientists, business leaders, policy makers, winemakers, vineyard workers and farmers, students, importers and distributors.

Restraining our contributions towards and detailing our responses to climate change is the greatest challenge the wine industry faces. Meeting these challenges are within our grasp; the CCLP conference and its Porto Protocol will be a tool to engage the entire wine industry.

More informations on http://www.climatechange-porto.com/

 

 Vignes et terroirs : splendeur des paysages du monde

Vignes et terroirs : splendeur des paysages du monde

Bonjour! 6 novembre 2017

Depuis le 25 octobre, aux éditions France Agricole, vous pourrez retrouver le dernier ouvrage de Joël Rochard, qui regroupe un florilège de photographies des paysages viticoles prises aux quatre coins du globe.

Lire la suite

 Viticulture et biodiversité trouver un terrain d’entente Saint-Émilion dans le  bordelais

Viticulture et biodiversité trouver un terrain d’entente Saint-Émilion dans le bordelais

Bonjour! 10 février 2017
Il est aujourd’hui communément admis que la préservation de la biodiversité est un enjeu environnemental majeur, au même titre que la lutte contre le changement climatique ou la gestion des ressources énergétiques. Au-delà de la sauvegarde d’espèces en danger, qui est l’affaire de spécialistes en gestion des milieux naturels, la préservation de la biodiversité doit être intégrée au quotidien dans nos pratiques et notre manière d’occuper l’espace, d’autant plus lorsqu’il s’agit de terres agricoles. Exemple du projet Life+ BioDiVine sur le site du Conseil des vins de Saint-Emilion
 Le congrès Winery

Le congrès Winery

Bonjour! 23 janvier 2017

Le prochain congrès Winery (www.winery2017.com) se tiendra du 12 au 17 novembre 2017 à Valparaiso au Chili,

Ce colloque, créé initialement sur la thématique des effluents de caves, intègre également depuis quelques années une vision plus globale du développement durable appliqué à la viticulture.